0

Google lance les kits AIY : Artificial Intelligence Yourself

Le monde dans lequel nous vivons actuellement est en pleine mutation, en pleine évolution. En réalité, le secteur technologique ne s’est jamais porté aussi bien, avec l’apparition de nouveaux appareils, et des objets connectés. Leur invention est plutôt intéressante, car elles nous permettent de rester à jour, au fur et à mesure que le temps passe.

Cependant, il n’est pas donné à tout le monde de concevoir des objets connectés, quoique, c’est désormais possible maintenant. En réalité, Google vient de lancer sur le marché des kits AIY. Que sont donc ces kits ? A quoi servent-ils ? Quels est l’objectif d’un tel lacement ? Pour tout découvrir sur ces kits nous avons contacté l’équipe d’Objet-Connecte.info et ils nous ont bien aidés pour vous présenter ce nouveau kit de chez Google. Suivez le guide !

Les kits AIY : c’est quoi ?

kits AIY Google

Cela peut paraître hors sujet, mais pour bien comprendre les kits AIY, il faut connaître la notion de DIY. Le DIY, ou le Do It Yourself, est un concept qui nécessite à ce que vous preniez les choses en main. Signifiant en français « Fais le toi-même », le DIY exige que vous fassiez les choses vous-même, afin de mieux apprendre à exercer une chose, ou tout simplement, de se débrouiller pour avoir quelque chose.

Pour en revenir au AIT, qui signifie Artificial Intelligence Yourself, on pourrait croire que cela concerne une intelligence artificielle, et à juste titre. Tout d’abord, lorsqu’on parle de kit, cela suppose plusieurs objets (ici, il y en a 2). Ensuite, ce sont des objets qui nécessitent que vous les créiez, ou les montiez vous-même. Ainsi, ces appareils connectés seront le fruit de votre invention.

Les kits AIY : Leurs fonctions

Pour ce qui est de ces kits, comme nous l’avons déjà évoqué, ils sont au nombre de 2. Nous avons le kit Voice, et le kit Vision.

Déjà, les noms de ces deux kits sont très évocateurs. En réalité, en ce qui concerne le premier kit, le kit Voice, il est spécialement conçu pour la création d’une enceinte connectée. Autrement dit, il s’agit d’un dispositif sonore, capable d’interagir, avec vous. Autrement dit, il s’agira pour vous de monter un dispositif comprenant des baffes sonores, capable de d’exécuter les commandes vocales que vous lui donnerez.

Pour ce qui est du kit Vision, il consiste tout simplement à monter une caméra connectée, ayant la capacité de lancer des reconnaissances faciales.

Cependant, ces deux kits, même si vous réussissez à les monter ne pourront fonctionner. En réalité, il est nécessaire que ces appareils soient connectés à un mini-ordinateur, de préférence le Rasperry Pi. Cela va sans dire, car vous devez pouvoir les connecter à internet, pour qu’ils puissent exercer leurs fonctions.

L’objectif du lancement par Google

Il faut tout d’abord noter que les kits dont nous parlons sont de nouveaux modèles. En effet, les premiers modèles sont sortis depuis 2017. Ils n’ont pas été mis en circulation, parce que certains composants n’étaient pas présents, ce qui n’aurait pas été adéquat à l’utilisation.

Aujourd’hui, on peut affirmer avec confiance que tous les composants nécessaires à son utilisation sont présents et cela inclue l’élément indispensable pour le processing le Rasperri Pi Zero WH. De plus, vous pouvez vous faire assister par une application, afin de monter convenablement les kits.

L’objectif principal avec ce lancement, c’est de franchir de nouvelles limites avec la technologie. Google, avec ces kits, espère que les développeurs innoveront, pour concevoir de nouveaux modèles de caméra et d’enceintes connectés. Aussi, ces kits ont été lancés afin d’amener les étudiants, du domaine informatique bien sûr, à élargir leur compétence, et à les amener à être plus performants, plus expérimentés.

Néanmoins, quels que soient les objectifs que Google souhaite atteindre, il faut s’attendre à ce que de nouvelles versions de ces kits soient disponibles.

Google lance les kits AIY : Artificial Intelligence Yourself
Noter cet article
Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *