0

Il pilote un drone avec un exosquelette

Alors qu’on pensait que la technologie des drones semble avoir tout donné, une équipe de l’EPFL nous surprend avec FlyJacket. Derrière ce nom se cache un exosquelette permettant de manœuvrer un drone par les mouvements du corps. C’est la preuve qu’en matière de technologie, il faut s’attendre à tout, puisque lorsque le premier exosquelette a été créé, rien ne présageait d’un tel usage. Du prototype à FlyJacket, le chemin a été long.

L’exosquelette, l’avenir de la technologie

FlyJacket

À l’instar de l’EPFL, de nombreuses start-ups investissent dans le développement de l’exosquelette. Actuellement, il en existe plusieurs modèles : des prototypes pour le bras se portant comme un gilet et d’autres pour les pieds se portant comme un pantalon. Dans l’un ou l’autre des cas, cet appareil fonctionne comme une armature qui soutient les mouvements du corps et sert de relais à l’effort musculaire.

À l’origine, les exosquelettes ont été conçus pour améliorer les efforts physiques. On parle même d’homme amélioré, capable de porter sans problèmes des charges de plusieurs kilos. Pour des personnes lambda, il est clair que cela relève plus de la science-fiction que tout autre chose.

Dans le domaine de la médecine, l’exosquelette est promis à un avenir bien plus noble. Le dispositif pourrait être utilisé pour soutenir les personnes invalides. En la matière, ce sont plus les modèles pour jambes qui sont en développement. Selon leur conception, ces modèles sont censés accomplir l’effort musculaire à la place de la personne pour l’aider à effectuer des mouvements basiques comme marcher, s’asseoir, se lever, etc.

Des moteurs sont reliés aux articulations et pour être piloté, l’exosquelette capte de subtils mouvements du corps de son utilisateur via un logiciel ; ce qui déclenche ses propres mouvements. Entre les deux impulsions, il ne se passe que quelques millisecondes. C’est sur cette technologie que repose tout le fonctionnement de FlyJacket.

FlyJacket, une technologie détournée

FlyJacket est un exosquelette sous forme de gilet fabriqué par un génie de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Dans la pratique, FlyJacket fonctionne comme les exosquelettes à usage médical pour bras, mais dans un autre genre.

En effet, l’équipement permet de piloter des drones, dont l’objectif à terme est d’être utilisé dans les missions d’inspection et de sauvetage. Avant cependant d’en venir là, FlyJacket a dû faire ses preuves dans les laboratoires de l’EPFL grâce à la contribution d’un jeune pilote.

Pour son tout premier essai, le pilote a enfilé le gilet, qui a plus l’air d’un sac à dos. Il doit simuler des mouvements de vol comme un oiseau en étendant ses bras perpendiculairement à son buste. Si vous vous le demandez, tout est mis en œuvre pour ne pas fatiguer les bras du pilote. Des supports ont été prévus à cet effet.

Il a également été prévu un casque à vision immersive baptisé (FPV) qui, relié à la caméra du drone, rend l’expérience bien plus immersive. Tous les mouvements du pilote sont transmis à l’appareil via des capteurs. C’est d’ailleurs eux qui permettent à l’appareil d’être aussi efficace qu’une télécommande et à maintenir une vitesse constante ; condition sine qua non à un vol impeccable.

Il pilote un drone avec un exosquelette
4 pour 1 vote
Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *