Point sur les accélérateurs de startup

accélérateurs de startup

Les startups ont à leur disposition toutes sortes de programmes et structures pour se faire accompagner au cours de leur processus de création d’entreprises, de la simple idée de départ à la réalisation de l’étude de marché, du business plan aux premiers mois d’activité. Parmi ces différents dispositifs, les accélérateurs ont pour objectif d’aider les porteurs de projets à franchir divers caps avec leur entreprise.

Que proposent les accélérateurs de startup ?

Les porteurs de projet de startups rencontrent souvent les mêmes problématiques au cours de leur création d’entreprises. Face à cela et à une société qui se spécialise de plus en plus dans tous les domaines (mécanique, science, informatique, etc.), le besoin d’avoir une prise en charge personnalisée est plus que jamais nécessaire. Ainsi, des dispositifs variés (pépinières d’entreprises, couveuses, incubateurs, boutiques de gestion) se sont développés ces dernières années afin de prendre en charge ces projets à leurs différents stades.

L’accélérateur de startup est l’un d’entre eux. Ce dernier a la particularité d’accompagner au plus près les nouveaux entrepreneurs dans leur acquisition de croissance. Là où les incubateurs soutiennent davantage les entrepreneurs durant leur phase de création, les accélérateurs s’occupent quant à eux de l’accompagnement post-création. Ils peuvent en outre être un moyen d’accès à des solutions d’hébergement, comme des locaux, salles de réunion, etc.

C’est un véritable programme adapté aux spécificités de chaque startup, leur offrant un accès à divers canaux de formation tels que séances de pitchs, mentoring, ateliers techniques axés par exemple autour de la comptabilité ou des techniques de vente. Ce système leur offre une chance de s’intégrer dans des réseaux professionnels.

business

Comment intégrer un accélérateur de startup ?

Là est toute la difficulté ! Pour intégrer un accélérateur, il faut pouvoir convaincre ses dirigeants au cours d’un pitch de présentation si l’occasion vous mène jusque-là. En amont, vous devrez, la plupart du temps, vous présenter via un formulaire en ligne comportant diverses questions relatives à votre activité et à votre profil. Ce n’est qu’une fois retenu après cette première étape que vous pourrez vous présenter directement face à un jury professionnel.

Si cette expérience devait se solder par un échec, des points à améliorer vous seraient tout de même communiqués, afin de vous aider dans votre démarche. En revanche, si vous faites partie des heureux élus, attendez-vous à un programme intensif pendant quelques mois. Ce dernier a évidemment un certain coût, l’accélérateur réclamant en moyenne une participation comprise entre 2 et 6 % du capital des startups accompagnées.

Vous l’aurez donc compris, la sélection est rude pour accéder à ce dispositif et ce n’est pas sans raison : les conseils donnés, les financements dont vous pourrez bénéficier, le réseau mis à votre disposition, les formations et le programme adapté à votre cas personnel proposés par l’accélérateur, ont pour but d’assurer votre réussite et mettent tout en œuvre pour cela. Cette expérience, reposant sur une relation gagnant-gagnant, peut littéralement bouleverser votre quotidien et vos espérances professionnelles !

Point sur les accélérateurs de startup
4.5 pour 2 votes
Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *