Peine de prison au Japon pour du cryptojacking - EasyForma

Peine de prison au Japon pour du cryptojacking

cryptojacking

S’il y a bien une décision qui a fait couler beaucoup d’encre au Japon cette année, c’est bien celle qui a annoncé une peine de prison pour avoir effectué du cryptojacking de Bitcoin. En effet, cette décision est considérée comme une première mondiale, car le cryprojacking n’a jamais fait l’objet d’une telle condamnation. On se demande donc pourquoi ce fut le cas dans cette situation ? Voici donc un petit tour d’horizon, afin de bien comprendre !

cryptojacking

Le trading, une activité polyvalente

Pour sûr, lorsque vous souhaitez vous lancer dans le trading, vous aurez un large choix de possibilité qui s’offrira à vous. En effet, le trading est un secteur assez polyvalent, par lequel vous avez la possibilité de gagner des sommes considérables.

Encore faut-il se pencher vers la bonne branche. C’est ainsi, que vous aurez le choix entre le trading Forex, celui des actions boursières, ou celui des cryptomonnaies. C’est dans cette dernière branche, que le concept du cryptojacking, ou si vous préférez, du minage a vu le jour.

Qu’est-ce que le cryptojacking ?

Faire du cryptojacking n’a essentiellement rien d’illégal. En effet, le concept de minage est exclusivement réservé aux cryptomonnaies. C’est une opération qui permet, aux acquéreurs des options binaires, de créer des jetons des cryptomonnaies qu’ils se chargent de produire. Ces pièces, même si elles sont bien loin d’avoir la même valeur que les cryptomonnaies, ont la possibilité d’être créées en tout temps.

Ainsi, au fil du temps, ces dernières sont créées à chaque action effectuée, ce qui permet au cryptojacker, de se faire des revenus. Cependant, la valeur de ces jetons, il faut le reconnaître, est vraiment infime. C’est la raison pour laquelle, avant même d’atteindre 1 €, le nombre d’opérations et de temps à y consacrer est énorme.

Le mis en cause

Il s’agit d’un jeune homme de 24 ans. En effet, Yoshida Shinkaru, avec la montée du Bitcoin en 2017, a décidé de s’aventurer dans le cryptojacking de cette monnaie, considérée comme étant la meilleure cryptomonnaie de tous les temps. Il a donc décidé de créer son propre virus, qu’il a réussi à implanter sur près de 100 ordinateurs, qui se chargeaient de miner le Bitcoin, à l’insu des propriétaires desdits PC.

Il faut cependant reconnaître qu’il a été rusé, car le virus était tout simplement un logiciel malveillant, posté sur un site, mais qui prenait l’apparence d’un programme dont l’objectif principal était d’octroyer un avantage considérable sur un jeu en ligne très connu au Japon. Ainsi, une fois le logiciel installé, le cryptojacking du Bitcoin pouvait commencer pour son compte.

La condamnation

Comme nous l’avons déjà évoqué, il s’agit d’une première mondiale, car il faut le reconnaître, même si le cryptojacking n’est pas illégal, les procédés utilisés par Yoshida Shinkaru sont frauduleux. C’est en raison de cela qu’il a fait l’objet d’une condamnation d’une année d’emprisonnement avec sursis. Bien entendu, il a la possibilité de payer sa caution, mais ironie du sort, avec son cryptojacking, il n’a réussi qu’à gagner l’équivalent de 40 €, ce qui est loin de le faire sortir de sitôt.

Peine de prison au Japon pour du cryptojacking
4 pour 1 vote
Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Autres articles sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *