Guidage chirurgical numérique : les implants dentaires

guidage numérique

de personnes savent que la pose d’un implant dentaire peut se faire de différentes manières. L’implantologie est une spécialité dentaire très complexe et pour lesquelles de nouvelles technologies 3D apportent de réels avantages pour le patient. Malheureusement, trop peu de personnes connaissent les différentes techniques et pensent à tort qu’elles se valent toutes.

La pose d’un implant dentaire se fait par la technique classique ou par la technique du guidage chirurgical 3D numérique (assisté par ordinateur). Dans le cadres des implants dentaires à posés à l’étranger, cette technique permet entres-autres de poser un implant dentaire en 3 jours seulement.

Zoom sur ces deux techniques…

Pose d’implant dentaire par la technique classique

Percer l’os et placer l’implant

Cette vidéo vous montre les étapes de placement d’un implant dentaire par la méthode classique.

 

La première étape consiste à inciser la gencive dans le sens de la longueur et créer deux petits rabats de chaque côté. Ces rabats sont écartés, ce qui permet au stomatologue de visualiser l’os de la mâchoire. Il fait alors un trou au centre afin d’y placer l’implant. Cet orifice est fait à main levée et nécessite de très bonnes compétences en implantologie car le dentiste doit faire un trou au bon endroit, sous le bon angle et à la bonne profondeur.

La profondeur est très importante car si le trou n’est pas assez profond, l’implant ne sera pas inséré jusqu’au bout. Si le dentiste perce un trou trop profond, il risque de toucher le nerf facial dans la mandibule ou de percer le sinus au niveau maxillaire.

Cette méthode laisse possible l’erreur humaine et donne lieu un à certain niveau de risque pour le patient. Or on verra qu’avec l’autre méthode, ce risque est éliminé.

Dans certains cas, si l’orifice créé pour accueillir l’implant n’est pas parfait au premier essai, le dentiste est obligé d’agrandir celui-ci afin de pouvoir y placer l’implant. Ce qui donne alors une chirurgie plus invasive que nécessaire et un délai d’intervention allongé. Sachant que toute manipulation supplémentaire ajoute des risques pour le succès de la pose de l’implant.

Cicatrisation et guérison

Lorsque l’implant a été placé, le dentiste y pose une petite vis de fermeture puis referme les deux rabats de gencive en faisant quelques points de suture. Ces points de suture doivent cicatriser et sont bien sûr légèrement douloureux durant une dizaine de jours après l’intervention.

Plus la surface qui a été exposée à l’air libre (l’os de la mâchoire et les deux rabats de gencive) est grande, plus le risque d’infection est important. Or les infections post-opératoires sont le risque principal de complication lors de la pose d’un implant dentaire ; et c’est aussi l’une des causes de rejet des implants.

 

Méthode « flapless » sans rabats

Pour éviter d’exposer une si grande surface à l’air libre contaminé, certains chirurgiens utilisent la méthode « flapless » qui signifie sans faire de rabats sur la gencive. Dans ce cas, le stomatologue pratique juste un petit trou dans la gencive à l’endroit où sera créé l’orifice de l’implant.

Cette méthode est difficile à maitriser car la création des rabats permet justement au chirurgien de visualiser l’os de la mâchoire afin de placer l’implant exactement au bon endroit.

 

Guidage chirurgical 3D numérique

Cette nouvelle technique permet à la fois de placer un implant dentaire avec grande précision et d’éviter d’inciser la gencive. C’est donc une variante plus évoluée de la méthode sans rabats. Pour ce faire le dentiste doit créer un guide chirurgical à l’aide de nouvelles technologies 3D : Scanner CT, Scanner 3D intra-oral et imprimante 3D.

Scanner CT

Ce scanner à rayons X en tomographie numérique permet de visualiser l’ossature de votre crane et de votre mâchoire en 3D. Cela permet au dentiste de planifier l’intervention chirurgicale pour placer l’implant.

Il définit alors le type d’implant à placer, sa taille, la profondeur et l’angle s’insertion à l’avance. Il va ensuite utiliser un scanner 3D intra-oral et une imprimante 3D pour fabriquer un guide chirurgical qui va servir de guide pour le placement de l’implant dentaire.

Scanner 3D intra-Oral

 

Ce scanner 3D permet de créer une image en 3D de surface de votre bouche. Cette image en 3D est associée au Scanner CT et à la planification chirurgicale faire par le chirurgien pour créer un guide. Ce guide est imprimé sur mesure par une imprimante 3D. Il s’adapte parfaitement à votre bouche et c’est lui qui définit à l’avance où sera placé l’implant, dans quel angle et à quelle profondeur.

Implant dentaire avec guidage chirurgical numérique

Lors de la chirurgie, le guide chirurgical est placé dans votre bouche. Le stomatologue commence par faire un petit trou dans la gencive à l’endroit défini par le guide. Ensuite, il perce l’orifice dans la mâchoire et place l’implant. Avec ce guide, il n’y a pas de place pour l’erreur. L’implant dentaire est placé exactement à l’endroit planifié.

 

Avantages du guidage chirurgical numérique

Le placement d’un implant dentaire avec guidage chirurgical numérique possède des avantages pour le dentiste et le patient. Le seul inconvénient est que ces techniques coûtent un petit peu plus cher (entre 150€ et 500€ supplémentaires) car elles impliquent un peu plus de travail et nécessitent certaines machines et logiciels spécifiques.

Voici les avantages de cette technique :

  • Placement de l’implant dentaire avec plus de précision donc moins de risques pour le nerf facial et le percement des sinus
  • Intervention chirurgicale plus rapide
  • Pas de point de suture, donc moins de douleurs post-opératoires
  • Cicatrisation plus rapide
  • Haute prédictibilité du résultat

 

Pour le dentiste, c’est aussi un grand confort de travail car le guide lui permet en  théorie de pouvoir placer un implant les yeux fermés.

Ces avantages sont d’autant plus importants pour les personnes qui placent un grand nombre d’implants, comme par exemple dans le cas du placement de 6 implants pour refaire une mâchoire complète.

Guidage chirurgical numérique : les implants dentaires
4.5 pour 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *