SEO : soignez le maillage interne de votre site !

SEO

SEO : donnez un coup de boost au maillage interne de votre site !

Vous le savez, chez Easy Forma, on soigne notre référencement. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on s’est entourés de personnes compétentes et expérimentées. Aujourd’hui, je voulais vous parler des liens, et en particulier du maillage interne. J’ai donc questionné une consultante SEO qui a des heures de… pardon, une grosse expérience sur le sujet : Florence Le Vot. Sur un site web, le maillage interne consiste à créer des liens entre les pages, pour donner de l’importance à certaines d’entre elles. La finalité de cette démarche est d’améliorer le référencement naturel du site et plus particulièrement celui de certaines pages sur certains mots clés ! D’ailleurs, je ne saurais que trop vous recommander de consulter cette page publiée par Google sur le sujet. Pour tout propriétaire de site, en se basant sur ce qui lui apporte le plus de chiffre d’affaires, il est facile de déterminer les pages importantes de son site internet, mais comment définir les pages sur lesquelles réaliser des liens ? Il existe une méthode facile et rapide à appliquer, que même les plus novices pourront réaliser dès lors qu’ils ont associé à leur site un compte Google Search Console, mais le travail de votre maillage interne n’est pas uniquement bénéfique pour le référencement naturel de votre site…

Le maillage interne est l’allié de votre UX !

Mettez vous à la place de vos utilisateurs !

En travaillant les liens internes d’un site, on peut rapidement être tenté de placer des liens vers d’autres pages dès que l’occasion se présente. Mais on ne le répétera jamais assez : pensez à vos utilisateurs ! Un maillage interne réussi est un bon équilibre entre SEO et UX.

Plus on a de liens, moins on a de conversions ?

Gardez à l’esprit également qu’une page web a toujours un objectif, et que plus vous ajoutez de liens au sein de cette page, plus vous ajoutez des chances que votre utilisateur ne remplisse pas l’objectif que vous avez défini. Ce n’est pas un hasard si on ne retrouve que peu de liens dans les « landing-pages » des plus grands infopreneurs de la toile.

Un bon lien interne, finalement, n’a pas que des vertues pour le positionnement d’une page : c’est aussi un lien qui ne nuit pas à l’objectif de votre page.

Comment identifier les opportunités de maillage interne avec Google Search Console ?

Vous ne le savez probablement pas, mais votre site web regorge d’opportunités de liens internes à réaliser entre vos pages.

1.Définissez votre page cible

Cette première étape consiste tout simplement à identifier la page à laquelle vous souhaitez donner plus d’importance aux yeux des moteurs de recherche. Pour définir des pages cibles, concentrez-vous sur deux questions :

  • en fonction de votre objectif (chiffre d’affaires, inscriptions à une newsletter…) : quelles sont les pages importantes pour mon business ?
  • en fonction de metrics dans Google Analytics (taux de rebond, durée de consultation d’une page en moyenne…) : quelles sont les pages importantes aux yeux des internautes ?

2. Définissez vos mots-clés

Pour cette seconde étape, vous allez devoir définir les mots-clés sur lesquels positionner votre page cible, à partir d’une étude de mots-clés que vous aurez réalisé.

Lors de cette étape, veillez bien à prendre en compte les autres pages du site en consultant son arborescence par exemple : dans la mesure du possible, les mots-clés ne doivent pas être en concurrence d’une page à l’autre.

3. Retrouvez les pages de votre site qui se positionnent déjà

Dans cette troisième étape, vous allez vous servir des pages de votre site qui se positionnent déjà sur les mots-clés de la page cible :

  1. Rendez-vous dans Google Search Console dans le rapport Performances
  2. Sélectionnez la plage de dates la plus importante pour récolter le plus de données possibles (soit 16 mois)
  3. Filtrez les résultats pour inclure uniquement les requêtes qui contiennent un mot-clé de votre étude
  4. Triez les résultats pour afficher le rapport par Pages
  5. Enfin, exportez les résultats au format qu’il vous convient (Excel ou Google Sheets) pour en garder une trace
  6. Étape optionnelle : vous pouvez maintenant, pour chaque page, ajouter un filtre par Page pour connaître précisément les mots-clés (notamment en longue traine) sur lesquels la page se positionne

Notez que cette méthode peut aussi être réalisée avec des outils tiers et payants comme SEMRush, qui permettent même de récolter davantage de données sur les pages positionnées et avec plus de précisions.

Grâce à cette liste, vous avez la liste des pages à lier à votre page cible ! Mais le travail ne fait que commencer…

Prochaine étape : on passe à l’action !

illustration SEO

Une fois les pages identifiées, il reste encore un travail de tri et de mise en œuvre à effectuer. En résumé : passer à l’action !

Analysez les résultats

Maintenant que vous avez connaissance des pages qui se positionnent déjà sur les mots-clés de votre page, analysez les résultats :

  • quelles sont les pages qui se positionnent ?
  • où apparaît le mot-clé cible ?
  • ces pages sont-elles administrables ?
  • comment se positionne chaque page ?

Avec une brève analyse des résultats comme celle-ci, vous allez pouvoir définir une « short-list » des pages avec lesquelles faire du maillage interne.

Modifiez les pages identifiées

Vous l’avez compris, la finalité de tout ce travail en amont est d’apporter des modifications sur d’autres pages pour faire des liens vers la page cible, et sur des ancres précises (c’est à dire en faisant un lien sur votre mot clé et pas sur un terme comme « cliquez ici »).

Dans cette étape :

  • ajoutez un lien depuis le mot-clé précis dans le texte vers la page cible
  • si le mot-clé se trouve dans un titre non administrable, ajoutez le au sein d’un paragraphe, cela sera l’occasion d’enrichir votre page de contenu
  • profitez-en pour ajouter du contenu sur la page modifiée pour apporter davantage de contexte

…Mais ce n’est que le début

Pour finir, vous aurez besoin de mesurer l’impact à long terme de ces modifications. Pour cela, vous pouvez mener une action simple et rapide : dans Google Analytics, ajoutez une annotation en précisant ce que vous avez optimisé sur votre site et quand.

Enfin, pour rappel pour les débutants, cela ne signifie pas que du jour au lendemain votre site se placera en première position, il y a bien d’autres actions à mener autour du netlinking… que vos concurrents mènent aussi !

Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *