Le marché de la contrefaçon chinoise de téléphones portables

contrefaçon d'iPhone

Un récent rapport d’Europol, l’agence de police Européenne, estime qu’en 2015, 86% de la contrefaçon mondiale serait produite en Chine et exportée depuis la Chine et Hong Kong.

Ce marché représentait environ 400 milliards de dollars de marchandises contrefaites.

Aujourd’hui, la contrefaçon ne concerne plus uniquement les vêtements et les produits de luxe, mais aussi les produits électroniques. La Chine est l’usine du monde, mais aussi l’usine du monde de la copie.

20% des téléphones mobiles vendus dans le monde seraient des produits contrefaits

Selon une source de l’OCDE, 6% des produits High tech vendus dans le monde seraient des faux. Les 2 marques les plus touchées seraient Apple et Samsung et les copies porteraient sur les consoles de jeux, les ordinateurs, tablettes, clés usb et cartes mémoires. Cette étude estime aussi que 20% des téléphones mobiles vendus dans le monde, notamment sur tout le continent Africain, seraient des faux.

On considère que la moyenne de la contrefaçon, tous produits confondus, serait de l’ordre de 2,5%. Les produits technos grand publics sont donc très largement au dessus avec 6% !

La Chine est championne du monde de ce marché, mais en est aussi dépendante : 15% à 30% de l’activité industrielle Chinoise serait issue de la contrefaçon, soit 8% du PIB et 3 à 5 millions d’emplois.

Allez un jour visiter le marché électronique bien connu de Bainaohuin à Pekin. C’est un des lieux où le consommateur Européen peut se lâcher, car toutes les grandes marques vendues en occident sont présentes à des prix beaucoup plus bas qu’en Europe. La plupart des produits ont 2 prix différents, le premier est celui du « vrai » produit de la marque, le second est sa copie. Ce sont par exemple 200 jeux piratés livrés avec le dernier modèle de Xbox.

Qu’en pensent les consommateurs Français ?

Le dossier du site internet www.les-avis-clients.com témoigne de la manière dont les consommateurs Français donnent leur avis sur des pratiques parfois correctes, parfois beaucoup moins correctes voir honteuses des sites Chinois qui vendent en France, notamment le groupe Alibaba avec sa filiale AliExpress. Le dossier regroupe des centaines d’avis clients sur AliExpress, mais aussi sur de nombreuses autres thématiques et notamment sur la contrefaçon de téléphones portables en provenance de Chine.

Les conséquences de la contrefaçon Chinoise

En terme des conséquences économiques, ce sont surtout les groupes Français comme LVMH qui souffrent de la contrefaçon Chinoise dans la mode ou le luxe, mais en matière d’électronique et de téléphonie, ce sont surtout les Américains (43%), les Finlandais (25%) et les Japonais (12%) qui sont les perdants.

Une étude datant de 2018 réalisée par l’Observatoire Européen des atteintes aux droits de la propriété industrielle dans 90 pays conclue que 100 millions de Smartphones contrefaits sont vendus chaque année dans le monde, pour un Chiffre d’Affaires estimé de 45,3 milliards d’euros. C’est un manque à gagner important pour les industriels du secteur.

En Europe, ce sont environ 14 millions de téléphones mobiles contrefaits qui sont vendus chaque année pour 4,2 milliards d’euros. Les grands perdants sont l’Italie (885 millions d’euros), le Royaume Uni (660 millions), l’Allemagne (564 millions), l’Espagne (386 millions) et la France (380 millions)

Pour les consommateurs, acheter consciemment ou pas un produit contrefait peut être dangereux pour sa sécurité. On peut rappeler par exemple que les douanes ont saisi des téléphones portables contenant des quantités trop importantes de composants nocifs pour la santé (le plomb et le cadmium par exemple) ou que le risque d’explosion de copies de chargeurs de téléphones est beaucoup plus élevé que pour des modèles officiels vendus par les marques.

Prenons par exemple un des nombreux cas de ces derniers mois où une jeune indienne a été tuée par l’explosion de son téléphone Nokia en Inde, qui s’est avéré être une copie. Ce cas est totalement différent de la série d’explosions de batteries de téléphones Samsung en 2016.

Sur le plan de la Cybersécurité, rappelons que les téléphones mobiles et les appareils connectés sont les maillons faibles de la sécurité informatique, mais lorsque l’appareil est un mobile contrefait, le maillon est encore plus facile à casser, car les composants utilisés sont bien souvent de piètre qualité. Le problème est particulièrement important en Afrique où la proportion de téléphones contrefaits est beaucoup plus importante qu’en Europe et où les opérations bancaires passent très souvent par les mobiles. C’est devenu un réel problème à l’échelle du continent dans son ensemble.

Depuis l’émergence du commerce en ligne il y a une quinzaine d’années, les consommateurs Européens faisaient leurs emplettes sur des sites Chinois basés en Chine. Le vendeur livrait par bateau le produit contrefait vendu comme marque officielle ou clairement comme un produit contrefait. Les douanes de chaque pays arrivaient ainsi à saisir une partie des copies.

En 2018 et 2019, les canaux de distribution du Ecommerce Chinois évoluent à vitesse grand V avec l’implantation en Europe d’entrepôts AliExpress en France, ce qui va profondément modifier les importations et raccourcir fortement les délais de livraison.

En conclusion, nous pouvons être presque certain que comme les circuits de distribution et les délais de livraison se raccourcissent, le volume des ventes de produits en provenance de Chine va augmenter rapidement dans les années qui viennent. Les produits Chinois contrefaits, notamment les téléphones portables et Smartphones, devraient malheureusement suivre la même courbe d’augmentation.

Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *