Le Grand Paris expliqué par Jean-Marc Nicolle

Grand Paris

Le Grand Paris, nous raconte Jean-Marc Nicolle, on en parle depuis 2007, depuis que Nicolas Sarkozy a lancé cette idée. La création d’une grande métropole qui puisse rivaliser avec de très grands ensembles urbains européens et mondiaux. Et même sur le plan national, il n’existait pas pour la capitale comparable à ce qu’on peut connaître en province avec le Grand Lyon ou Lille métropole.

Le Grand Paris

Le Grand Paris représente le territoire suivant : la ville de Paris + 123 communes de la petite couronnes (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) + 7 communes de la grande couronne qui se trouvent dans l’Essonne et dans le Val d’Oise. Au total le Grand Paris regroupe un peu plus de 7 millions d’habitants.

L’idée, selon Jean-Marc Nicolle, est d’améliorer le cadre de vie des habitants donc le Grand Paris aura des compétences sur les transports et le logement, sur l’assainissement des eaux, sur les déchets. Sur les transports, le projet c’est le Grand Paris Express, un métro automatique de 200 km de long qui fera le tour de la métropole. Il y aura 72 gares misent en services progressivement entre 2018 et 2030. Il y aura aussi d’autres lignes de métro.

Les logements

Côté logement, le Grand Paris prévoit la construction de 70.000 logements par an. Cette politique du logement est, en effet, aujourd’hui essentielle estime Jean-Marc Nicolle. Le territoire pourrait être boosté si Paris est choisie pour organiser les Jeux olympiques de 2024. Reste que le Grand Paris est critiqué. Valérie Pécresse a dit que ce projet rajoutait une 5ème strate au mille-feuille des territoires en Île-de-France. Il y a déjà effectivement les communes, quelques agglomérations, les départements et la région.

Les transports

Grand Paris

11 millions d’habitants vivent en Île-de-France et bougent de plus en plus. Leurs déplacements, de banlieue à banlieue ont augmenté de 50% en 25 ans, mais les transports en commun n’ont pas suivi. La prolongation des lignes de métro et de RER, la mise en service des lignes de tramway, ne suffisent pas à absorber les nouveau flux de voyageurs, d’où l’usage massif de la voiture, surtout pour aller d’une banlieue à une autre.

Au siècle dernier le réseau actuel a été conçu en étoile. C’est toujours vrai aujourd’hui, les lignes arrivent à Paris et repartent de Paris. Ce passage par le centre à de plus en plus d’inconvénients. Certaines lignes sont saturées, des liaisons pourtant vitales n’existent pas et les usagers attendent qu’on améliore leur quotidien. Jean-Marc Nicolle, ancien employé de la RATP le sait parfaitement.

Une concertation publique

C’est sur cette toile de fond que se joue le débat public sur les transports du Grand Paris. 56 réunions publiques sur 4 mois, de septembre à fin janvier 2011. Plus de 20.000 participants, plus de 200 cahiers d’acteurs, quelques 700 questions/réponses, des dizaines de milliers de connexions internet, le projet de métro de Grand Paris ne laisse personne indifférent.

Près de chez eux, les habitants participent aux réunions, ce qui représente un élément essentiel de la démocratie pour Jean-Marc Nicolle. La commission du débat public l’a promis, toutes les opinions vont compter. Encore maintenant, pour travailler, étudier, se former, certains territoires sont moins bien desservis que d’autres. A Montfermeil, Clichy, Sevran, Le Blanc-Mesnil on le sait bien. Pourtant, à proximité, la plateforme de Roissy est un formidable vivier d’emploi, idem pour Villepinte, appelé à devenir le haut-lieu des salons professionnels et qui attire de plus en plus d’exposants et de visiteurs.

Les gares

Les gares sont aussi regardées à la loupe, les participants d’intéressent au maillage des autres lignes, aux dessertes pour la population, à l’impact sur les projets de développement local. Certaines collectivités s’expriment pour que soient modifiés les implantations, ou pour obtenir une gare supplémentaire. On débat aussi de l’aménagement autour de ces nouvelles gares et de la manière d’y accéder rapidement à pied, en vélo, en bus, en voiture. Sur ces sujets la société du Grand Paris était claire, rien ne sera décidé sans les collectivités.

Grâce au métro, c’est toute une dynamique qui va se trouver démultipliée. Aujourd’hui, les territoires y travaillent et les projets prennent forme pour bâtir une métropole ou habitats et emplois sont réconciliés. Cela était vraiment nécessaire estime Jean-Marc Nicolle.

Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *