Quelle idée choisir pour lancer sa start-up ? : les secteurs porteurs en 2021

start-up

Lancer sa start-up est souvent, pour tout entrepreneur, le projet d’une vie professionnelle, ou la possibilité de quitter son job pour devenir son propre patron. Si l’idée est plus que séduisante et enthousiasmante au départ, il convient toutefois de ne pas partir « bille en tête » sous peine de subir un premier échec cuisant. L’un des points les plus cruciaux pour réussir est de bien choisir son secteur à la base, c’est-à-dire se positionner sur un créneau à fort potentiel de croissance.

Les secteurs porteurs en 2021 pour les jeunes pousses

Si les créneaux généralistes majeurs sont saturés pour pouvoir lancer sa start-up avec sérénité, il existe bel et bien des niches de marchés qui seront porteuses à l’avenir :

  • La montée des tendances vertes et écologistes est une valeur sure pour l’avenir : lutte contre le gaspillage alimentaire, protection de l’environnement, distribution automatique de produits bios…Les idées sont vraiment à prendre en compte dans ce domaine.
  • Le confinement ayant profondément modifié les habitudes de travail des Français, de nombreux potentiels de marché existent autour du créneau du freelancing : formations en ligne, développements d’outils de télétravail pour des professions spécifiques…
  • Le domaine du sport virtuel (eSport) est également en plein boom, suite aux mesures de confinement mises en place dans le cadre du Covid-19. Les femmes y trouvent notamment un avantage certain pour pouvoir gagner du temps et concilier leur vie de mère, et leur vie de femme.
  • De nouveaux formats de locations entre particuliers présentent un fort potentiel de croissance avec la crise économique et sociale : partage de terrasses, de piscines ou de jardins.
  • Sur le même créneau des nouvelles tendances de l’habitant et de l’immobilier, on peut citer également l’engouement pour les fermes urbaines, et les jardins intelligents

Différents formats pour lancer sa start-up

Si vous avez en tête l’image de la start-up classique avec un bureau et des employés, sachez que cette option est loin d’être la seule existante, et qu’une start-up peut s’envisager sous de nombreuses formes différentes.

La première idée est celle du comparateur internet : Ici, vous êtes sûrs de créer un concept utile, dans le sens où vous proposez de solutions aux internautes souhaitant remettre en cause leurs contrats actuels et effectuer des économies. Des gains importants peuvent être réalisés via notamment les systèmes d’affiliation et de recommandation que vous mettrez en place sur votre site.

Créer un réseau social spécifique et ciblé sur un certain type de clients est une autre idée pouvant mobiliser un grand nombre de personnes autour de votre projet. Même si les coûts de développement et de référencement (SEO) pourront s’avérer élevés, vous pourrez gagner des revenus importants soit en proposant un abonnement, soit en monétisant en proposant aux membres une régie publicitaire. Exemple : un réseau social pour les chasseurs, pour les écolos, pour les personnes cherchant à perdre du poids… plus la niche sera spécifique, plus les possibilités de conversion seront fortes.

Créer et lancer une formation en ligne est une autre possibilité qui est malheureusement peu souvent énoncée. C’est une option particulièrement intéressante si vous possédez vous-même un domaine d’expertise que vous souhaitez monétiser. Il faudra toutefois vous entourer de certaines compétences particulières : rédacteurs web, infographistes, webmaster et webdesigner pour proposer une formation de qualité.

La thématique des enfants présente également un très fort potentiel de croissance, et il existe de nombreux créneaux qui sont, à ce jour, encore peu exploités : enfants à haut potentiels, enfants dyslexiques, enfants obèses, ou différents…les idées ne manquent pas en la matière. L’hyperactivité est aussi un domaine, où, si vous avez des compétences en la matière, les parents sont souvent en quête de solution, et donc prêts à débourser de l’argent pour résoudre le problème avec leur enfant.

Lancer vôtre start-up vous demandera donc avant tout de faire un point sur votre expérience et savoir-faire, et de trouver autour de celle-ci un marché de niche à fort potentiel. Quant à la forme que vous lui donnerez, elle relève avant tout du mode de vie professionnel que vous souhaitez adopter.

l’autre étape suivante sur laquelle vous devrez vous pencher est l’établissement d’un business plan solide. C’est ce dernier que vous présenterez aux investisseurs lorsque vous voudrez réaliser une levée de fonds pour votre croissance.

Enfin, et c’est le point sur lequel les start-uppers  qui réussissent communiquent peu (car ils ne veulent pas que l’on connaisse leur secret), l’excellence dans la création d’un pitch (présentation orale de votre projet de start-up) est la plus grande des armes pour séduire les investisseurs. Mais au delà du contenu en lui même, vous devrez au préalable vous entrainer pour devenir un orateur de haut-niveau. N’hésitez pas dans ce cas à vous préparer avec un coach spécialiste de la communication, sous peine de devoir attendre pour retenter votre chance.

Vous aurez, dès lors, accès une levée de fonds en phase d’amorçage pour pouvoir concrétiser vos premiers investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *