0

Le combat des Taxis G7 contre Uber

Depuis 1937, le monde du taxi a été protégé par l’instauration d’un numerus clausus au cours de cette année et n’a connu ainsi à compter de ce moment que succès. Seulement, en moins de dix ans, il s’est nettement effondré suite à une déréglementation provoquée par la loi du 22 juillet 2009. Cette dernière a laissé grandes ouvertes les voies de Paris aux VTC ou véhicules de tourisme avec chauffeur. Cette ubérisation a causé la désaffection des touristes et a fait apparaître des Autolib. Et le pire dans tout ça c’est qu’elle a aussi engendré un choc économique désastreux. Les véhicules avec chauffeur eux ont profité de l’occasion pour augmenter en nombre et atteint actuellement les environs de 40 000. Face à cette initiative plutôt décevante, les sociétés œuvrant dans le domaine du taxi, dont G7 ont livré une bataille contre Uber afin de revenir à la tête de la concurrence.

Uber

Quelques solutions trouvées par les taxis G7 pour gagner le combat contre Uber

La compagnie G7 a vu son chiffre d’affaires s’effondrer gravement depuis 2011. Elle a ainsi été obligée de trouver des solutions pour remédier à un tel problème afin de gagner le combat contre Uber et de ne pas finir dans la rue. Et après quelques études, elle en a déniché trois qui se résument par la rénovation de la marque. Elle a donc avant tout décidé de remplacer les centres de réservation par un système de commande digital. Grâce à tel, les clients pourront profiter d’un coût de traitement de l’appel divisé par six. Elle a de même peaufiné sa gamme en offrant davantage de services tout en diminuant les prix. Cette équation peut sembler impossible certes sauf qu’elle a plutôt choisi de mieux répondre aux exigences de la clientèle. La dernière solution que G7 a prise est enfin de serrer les boulons en attendant que la profession se régule d’elle-même. Uber peut en effet connaître aussi une dégression économique.

La seconde solution choisie par les taxis G7 pour gagner le combat contre Uber

Chacune de ces 3 solutions trouvées par G7 pour gagner la concurrence contre Uber se révèle avantageuse. Mais cette fameuse entreprise a préféré opter plus pour la seconde. Elle a donc choisi d’humaniser le taxi au lieu de l’ubériser. Elle a monté en gamme afin de faire de ses clients des rois.

Le combat des Taxis G7 contre Uber
Noter cet article
Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *