Logiciel RGPD : à la rescousse des responsables de traitement des données

logiciel

RGPD. Vous en avez sûrement entendu parler depuis un certain temps. C’est l’acronyme de Règlement Général sur le Protection des Données. Cette nouvelle obligation impose aux entreprises d´adopter des mesures responsables pour protéger les données personnelles qu’elles collectent, stockent et traitent. Pour aider les entreprises dans cette démarche, des logiciels de traitement de données ont vu le jour. Focus sur ces outils qui vont aider les professionnels à se mettre en conformité avec le RGPD.

RGPD : Que dit l’article 30 sur le registre des activités de traitement ?

Une des exigences du RGPD envers les entreprises qui traitent des données à caractère personnel est leur obligation à tenir un registre des traitements de données personnelles. L’article 30 du RGPD oblige les responsables de traitements à tenir un registre nommant et indiquant les coordonnées du responsable, décrivant le traitement effectué, s’il y a eu externalisation ou non, et enfin, de noter les mesures de sécurité du traitement.

Ces obligations concernent aussi les sous-traitants qui ont accès aux données personnelles et aux entreprises établies en dehors de l’Union européenne qui traitent les données relatives aux activités des organisations de l’UE. Les sociétés non européennes sont également soumises au règlement dès qu’elles ciblent les résidents de l’UE par le profilage ou proposent des biens et services à des résidents européens.

L’obligation de tenir un registre de traitement ne concerne pas les entreprises qui ont moins de 250 salariés, sauf si celles-ci collectent des données dites sensibles ou si les traitements comportent un risque de violation des droits et libertés individuelles des personnes.

Que doivent faire les propriétaires de site internet pour être conforme au RGPD ?

Suite à la nouvelle réglementation, concernant la protection des données, tous les organismes qui ont comme activité de base le traitement de données à caractère personnel sont appelés à se conformer aux exigences décrites dans l’article 30 du RGPD décrit ci-dessus.

Les propriétaires de site doivent impérativement sécuriser les données en ligne en faisant passer leur site en https. Ils doivent également informer leurs utilisateurs sur la finalité de la collecte de leurs données personnelles. A quoi vont-elles servir et qui aura accès à ces données. En somme, ils doivent définir une politique de confidentialité claire et accessible à tous les utilisateurs. Ils doivent aussi permettre aux utilisateurs d’accéder à tout moment à leurs données en vue d’une modification ou d’un effacement. C’est leur droit.

Des logiciels RGPD au secours des entreprises

Dans cette optique de mise en conformité, des logiciels ont été mis à la disposition des entreprises pour les aider à se formaliser de manière la plus optimale. Compte tenu des coûts de mise en œuvre, du contexte, des finalités du traitement, du respect des droits et libertés des personnes physiques, le responsable du traitement et le sous-traitant mettent en œuvre les mesures techniques et organisationnelles appropriées afin de garantir un niveau de sécurité adapté au risque dont le degré de gravité varie.

Des solutions logicielles sont proposées aux entreprises en fonction de leur besoin et du volume des données qu’elles ont à traiter. Il peut s’agir d’un logiciel de registre de traitement des données qui va par exemple automatiser la cartographie des données. D’autres éditeurs, spécialistes de cybersécurité, proposent des logiciels qui permettent d’identifier et d’isoler les données sensibles. La CNIL elle-même a développé un logiciel réservé à l’étude d’impact sur la protection des données ou PIA (Privacy Impact Assessment). D’autres logiciels RGPD détectent les mots interdits, d’autres gèrent la portabilité des données, autant de solutions favorables aux entreprises.

 

Utiliser un tel outil est synonyme de sécurité et de gestion simplifiée des données à caractère personnel.

Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *