0

La nouvelle création high-tech des ingénieurs du MIT

Une équipe du MIT a créé une nouvelle invention High-tech. Cette technologie est portée sur l’énergie de la lumière tissée dans des vêtements. Pour ce faire, l’équipe a tissé des fibres optiques minces pour qu’elles soient maniables comme du tissu.
Ces fibres optiques, nouvelle technologie sont des dispositifs semi-conducteurs optoélectroniques à haute vitesse ajoutée dans les fibres du tissu. Ces fibres optiques à l’usage de vêtements futuristes, comprennent des LED et des photodétecteurs à diodes, donnant au tissu une sorte de système de communication par la lumière.
Michael Rein, un étudiant au MIT et Yoel Fink conseiller en recherche et aussi professeur de sciences des matériaux et de génie électrique à l’université, ont dirigé le projet. Rein voulait que cette innovation favorise ce qu’il appelle une « loi de Moore » de la technologie mobile.
Cette loi de Moore qui porte le nom de Gordon Moore cofondateur d’Intel a été la «norme de référence». Gordon Moore a estimé des changements massifs dans l’industrie des micropuces. Rein et Fink aussi voulaient que leur découverte de haute technologie puisse faire la même chose dans le secteur de vestimentaires émergents.

Une véritable souplesse des fibres optiques lumineuses dans les vêtements !

Pour que les fibres optiques soient bien souples, elles doivent être chauffées. Une préforme comme un objet cylindrique est un modèle plus grand de la fibre. Ce modèle est chauffé et ensuite tiré sous tension pour ainsi collecter les fibres dans une bobine.
Dans ce projet, les fibres doivent inclure des diodes lumineuses semi-conductrices émettrices de lumière de la taille d’un grain de sable en plus du câblage en cuivre de la largeur des cheveux humains. La préforme de polymère se liquéfie légèrement, formant une longue fibre qui aligne les diodes le long du centre et la relie via le câblage en cuivre.
Comme Rein l’a décrit, “les deux dispositifs et les fils maintiennent leurs dimensions pendant que tout se contracte autour d’eux”, permettant ainsi une manipulation facile des fibres lumineuses pour être tissées. Pour que cette nouvelle technologie soit un succès, des tests doivent être faits. Les chercheurs ont lavé le tissu incorporé à la diode 10 fois pour démontrer à quel point il était pratique dans des vêtements ordinaires.
“Cette approche ajoute un nouvel aperçu du processus de fabrication des fibres”, a déclaré Rein. Il a été l’auteur principal du journal et a développé le concept qui a conduit au nouveau processus. “Au lieu de rassembler tous les matériaux dans un état liquide, nous les avons mélangés dans des dispositifs sous forme de particules, ainsi que de minces fils métalliques.”

Technologie hi-Tech waterproof

Un des principaux avantages de ces nouveaux produits vestimentaires Hight-Tech est que les fibres LEDs sont totalement imperméables, comme l’ont démontré des chercheurs ayant effectué des tests en aquarium.
Les fibres communiquaient entre elles malgré le tissu immergé dans l’eau pendant des semaines. “Cet article décrit un chemin évolutif pour incorporer des dispositifs à semi-conducteurs dans des fibres. Nous anticipons l’émergence d’une «loi de Moore» «analogue dans les fibres dans les années à venir», a déclaré Fink.
«Cela nous permet déjà d’élargir les capacités fondamentales des tissus pour englober les communications, l’éclairage, la surveillance physiologique, etc. Dans les années à venir, les tissus fourniront des services à valeur ajoutée et ne seront plus simplement sélectionnés pour leur esthétique et leur confort », a-t-il ajouté.

La nouvelle création high-tech des ingénieurs du MIT
Noter cet article
Vincent Griveau

Créateur, développeur et rédacteur en chef de Easy Forma. Passionné par le numérique et adepte de nombreux jeux vidéo mythiques comme Space Invaders, Flight Simulator mais aussi Call Of Duty & League of Legends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *